Charlotte WALIGORA, 2010

"Le travail pictural de Nora Douady est époustouflant. Observé de près, il résulte de toutes les façons d'appliquer et d'utiliser la peinture sur un même champ : projections, travail au pinceau, coulées, transparences, "tachisme" délicat. De ses fonds, aux apparences aquarellées, jaillissent ses lumières issues d'une application subtile de couleurs vives, attractives, réparties aux abords des zones de ciel qui traversent le tableau pour illuminer et modeler les végétaux. L'artiste nous confiait : "Je travaille sur la répulsion de l'huile et de l'eau qui créent naturellement des matières vivantes. (...)


(...) Lorsqu'elle imagine le paysage, la peinture se situe à la limite d'une "abstraction" fantastique qui se défait simultanément, car la vision proposée par la peintre combine deux efforts dont l'association relève d'un tour de force vertigineux : celui de la reproduction mimétique et celui d'un approfondissement microscopique ramené à la possibilité d'une vision à l'œil nu. Partant de ce que l'on voit naturellement -ses cadrages seraient ceux de notre propre vue- elle ramène l'invisible et ce qui est de l'ordre de l'imperceptible, au visible. Tout dans son travail, concourt à densifier comme une finalité poétique, et le sujet et la peinture. (...)"